Comment augmenter le trafic de son site web ?

Disposer d’un site web est essentiel pour se faire connaître et réaliser des ventes. Enfin, encore faut-il que votre site web soit visité ! Face à une concurrence numérique de plus en plus féroce sur de nombreux secteurs, il n’est pas évident de savoir se démarquer. Heureusement, plusieurs méthodes complémentaires existent pour attirer les internautes vers votre site web. Référencement, backlinks, réseaux sociaux… on vous dit tout.

Le référencement payant (ou SEA)

Ce type de référencement va vous permettre d’apparaître sur certains mots-clés moyennant finance. Une méthode aux résultats rapides, mais qui va engendrer des coûts non négligeables. Il est donc essentiel de choisir avec parcimonie les mots-clés sur lesquels enchérir, ce que vous proposera par exemple une agence de référencement payant dont c’est le métier. Vous vous assurerez ainsi de viser les mots-clés les plus pertinents pour votre besoin, les bonnes pages à cibler… 

Le référencement payant sera particulièrement intéressant si vous organisez des opérations ponctuelles comme des soldes, ou pour le lancement d’une nouvelle offre. Si votre entreprise est particulièrement soumise au phénomène de saisonnalité, se positionner via des annonces sera également crucial lors de vos périodes « hautes ». Par exemple, si vous vendez des skis, il sera vivement conseillé de lancer des campagnes de SEA à l’approche des mois hivernaux sur des mots-clés relatifs à cette activité.

Le référencement naturel (ou SEO)

Le Search Engine Optimization, ou SEO, va permettre à votre site web de se positionner dans les premiers résultats de recherche sur le long terme, sur différentes requêtes et sans devoir payer par mot-clé. Attention, cela ne veut pas dire que le SEO ne coûte rien, bien au contraire. Complémentaire au référencement payant, il s’agit d’un travail constant et de longue haleine.

On estime que les premiers résultats d’actions SEO sont visibles au bout de 3 mois en moyenne, bien que ce chiffre varie grandement selon la concurrence des requêtes visées et les efforts fournis sur l’optimisation de votre site. Le coût va donc être celui des rédacteurs, référenceurs, graphistes… qui vont tous intervenir sur vos contenus pour leur permettre d’être bien positionnés dans les résultats de recherche.
Là encore, pour une activité fortement soumise à la saisonnalité, il faudra vous y prendre bien à l’avance, contrairement au SEA qui propose des résultats plus rapides.

Certaines entreprises choisissent de tout miser sur le SEO, d’autres sur le SEA. Il n’y a en vérité pas de recette miracle : le ratio, les fonds et le temps attribué au SEA et au SEO vont dépendre de votre budget, vos objectifs et votre secteur d’activité. Cependant, de nombreux experts préconisent de ne pas mettre ses œufs dans le même panier et trouver un juste équilibre entre travail sur le référencement payant et sur le naturel.

Les backlinks

Autre moyen non négligeable d’attirer des visiteurs sur votre site web : acquérir des liens entrants. Cela consiste, concrètement, à faire en sorte qu’un autre site web (de préférence très visité et dans une thématique proche de la vôtre) fasse un lien vers le vôtre. De fait, la page dite « source » constituera une porte d’entrée supplémentaire vers votre site web. Les backlinks peuvent prendre des formes très variées. Cependant, pour être pertinent et vous permettre d’améliorer votre trafic, le lien devra se trouver idéalement en début ou milieu de contenu et être contextualisé. Les lecteurs de la page source doivent savoir ce à quoi fait référence votre site internet pour avoir envie de cliquer sur le lien qui y mène ! Aussi, il est peu conseillé de faire insérer son lien dans un long listing d’autres liens, car il serait alors noyé dans la masse.

Autre chose importante : l’ensemble des backlinks (ce qu’on appelle le netlinking) contribue également à améliorer votre SEO. De bons liens sur des ancres pertinentes et des sites de qualité vont contribuer à améliorer votre positionnement naturel dans les résultats de recherche. Une double raison de soigner son netlinking, en somme !

Les réseaux sociaux

Comment parler web sans aborder les réseaux sociaux ? Depuis plus d’une dizaine d’années, ils font partie de notre quotidien, et sont divers et variés. Aussi, créer une page Facebook, un compte Instagram ou une page entreprise LinkedIn sont autant de moyens d’attirer les utilisateurs de ces réseaux vers votre site web. Sachez sur quels réseaux vous positionner en priorité (notamment selon votre cible ou vos offres) et soignez vos posts pour donner envie aux utilisateurs d’en savoir plus.
Vous vendez de la déco ou des vêtements ? Alors un réseau visuel type Instagram ou Pinterest sera sûrement très adéquat. Vous proposez des services aux entreprises ? Focalisez-vous plutôt sur des réseaux professionnels comme LinkedIn.

Vous pourrez attirer des visiteurs vers votre site web en concluant également des partenariats avec des influenceurs sur ces différents réseaux sociaux. C’est par exemple le cas de nombreux annonceurs qui proposent des opérations commerciales à des Youtubeurs influents.

L’emailing

Autre canal intéressant pour attirer des visiteurs vers votre site web : les mails. Vous pourrez soit opter pour ce que l’on appelle le « cold emailing », utilisé à des fins de prospection, ou une newsletter régulière qui implique d’avoir déjà une base d’inscrits. 

Petite astuce intéressante : intégrez à votre signature mail un lien vers votre site web. Cela ne prend que quelques minutes et permettra à votre interlocuteur de trouver facilement votre site, ce qui l’incitera très certainement à venir y jeter un coup d’œil… voire réaliser l’action souhaitée comme s’inscrire à la newsletter, remplir un formulaire ou procéder à un achat.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Jonathan Barker
Jonathan Barker

Rédacteur chez compteur-de-vie
Spécialiste Communication